Centre Eureka - au service des 40 ans et plus en recherche d'emploi

Centre Eureka

Le Centre Eurêka est un organisme privé à but non lucratif, dont la mission est de faciliter la transition d'emploi des plus de 40 ans. De plus, le Centre Eurêka cherche à développer avec les entreprises et avec ses partenaires des rapports de coopération, afin d'être en mesure de mieux répondre à leurs besoins en matière de ressources humaines, et de faciliter la réinsertion professionnelle de ses participants.

Appelez-nous : 1-877 937 8990

Le centreeureka.org

 

Calendrier

blogue.centreeureka.org  est propulse par MMCM-Blog

L'outil simple et sécuritaire
d'édition de blogue

» en savoir plus
 

4 mai 2011

Comment garder le moral pendant la recherche d’emploi

Comment garder le moral pendant la recherche d’emploi

Toute au longue de sa vie, l’être humain s’entraîne à échapper à l’échec. Trouver un emploi est une activité difficile dans laquelle on est vite perdu si on n’a pas un support minime. L’équipe de conseillers du Centre Eurêka peut vous guider comment s’organiser, chez quelle entreprise postuler, comment rédiger sa lettre de présentation, quel type de CV utiliser, comment justifier une période de chômage devant un employeur, bâtir son réseau ainsi que la pratique d’entrevue avec feed-back… .

C’est connu, l’échec tout comme sa rivale, la réussite, n’ont pas de frontières, que ce soit la famille, les études, la vie professionnelle, l’amitié… . L’insuccès, la perte d’un emploi, ça fait des dégâts, nous pousse à douter de nous même, nous amène à la colère même, donc augmente les risques de troubles affectifs et de maladie physique, lesquels sont reliés à la sécurité financière, à la détérioration des relations conjugales et à la perte de l’estime de soi.

Pour limiter les dégâts, le moment est venu d’en parler aux amis, à la famille…, c’est le moment de retrouver l’estime de soi (confiance de soi, sa fierté, la solidarité, la compétence), de garder le moral par des actions positives. La réalité de chaque individu, est différente d’ou l’importance qu’il accorde à cette expérience, la façon dont il réagit à la perte d’emploi.


Comprendre comment et pourquoi cela a pu se passer, mais également de prévenir à d’autres échecs, pour la personne est important d’extérioriser, de libérer ses sentiments pour passer à une autre étape de sa vie. Il est important d’éviter l’isolement et avoir des gens autour de soi pour remonter le moral. Avant de passer à la recherche d’emploi, il y a le travail de reconstruction de l’estime de soi et le coaching professionnel pour éviter d’entrer dans la spirale de l’échec, la dévalorisation de la personne. Le moment de profiter du soutien adéquat dans sa démarche est venu et c’est une période bénéfique à la reconnection avec ses valeurs, son identité, ses caractéristiques qui favorisent la confiance.


Une fois que la période grise est passée, rentre en scène le nouveau commencement, la transition vers l’emploi qui se déroule en quatre temps :

autoévaluation (valeurs, intérêts, personnalité, motivation, confiance en moi, compétences, santé, le niveau d’employabilité, capacité de gérer le stress, ressources personnelles) ;

  • connaissance du marché du travail (exigences, nouvelles réalités, atouts des travailleurs d’âge mûr, sources d’information) ;
  • préparation (élaboration d’une stratégie, identification des obstacles potentiels, création des outils de promotion, pratique) ;
  • recherche intensive (exploration du marché ouvert, découverte des emplois cachés, offre de service aux employeurs)

Quelqu’un qui continue à gravir les échelons dans la quarantaine ou la cinquantaine est susceptible d’accorder une place centrale au travail. C’est le type de personne que les entreprises veulent embaucher.

Publié par Bianca Balan

Commentaires (0)

Ajouter un commentaire